top of page
Rechercher

La roue de l'année

Je me suis rendue compte, ces dernières années, de l'influence du cycle des saisons sur ma vie. J'ai donc observé et pris conscience que ce qu'il se passe à l'extérieur se passe aussi en moi. Il m'est devenu plus facile de "surfer" sur la vague des saisons et de me préparer aux changements.


"Nous devons assumer nos saisons, les vivre, les ressentir et accepter

que nous passions avec chacune d'elles." John Lee


dessin de la roue de l'année païenne

Observer les cycles terrestre et céleste

La roue de l’année est composée de 8 sabbats, chacun correspondant à un moment important du voyage annuel de la Terre au travers des saisons.

Ces anciennes coutumes liées principalement aux fêtes agricoles celtiques, correspondent aux mouvements du soleil, des étoiles et au changement des saisons.

La Roue ne cesse de tourner.




- - - Les sabbats mineurs - - -

L'équinoxe d'automne est à mi-chemin entre le solstice d'été et le solstice d'hiver, le jour et la nuit sont d'égale durée ; à partir de ce jour, les nuits vont être de plus en plus longue jusqu'à Yule, le solstice d'hiver, où le soleil sera à son point le plus proche de la Terre. Nous célébrerons le retour de la lumière avec le rallongement des jours.

Viendra ensuite l'équinoxe de printemps, Ostara, l'autre point de passage entre les deux solstices ; le jour et la nuit seront à nouveau d'égale durée.

Au solstice d'été, le soleil est à son point le plus haut au dessus de la Terre, nous célébrons le jour le plus long, et, à partir de ce jour, les nuits vont rallonger et les jours raccourcir.


- - - Les sabbats majeurs - - -

Ces 4 autres fêtes se situent entre chaque sabbats mineurs. Ces coutumes ont été remplacées à l'arrivée du christianisme par d'autres fêtes, mais leurs symboliques restent similaires.

Imbolc, est devenu la chandeleur ; Beltane, la fête du travail ; et Lugnassad, l'ascension de Marie ; alors que la Toussaint a remplacé Samhain.



Gaïa
Gaïa

J'aime imaginer être une jardinière

Pas le pot de fleur qui attend sagement qu'on s'occupe de lui, non. La jardinière ! Celle qui viens ratisser, semer, arroser et récolter !


Alors je retrousse mes manches et je viens faire les plants de mon jardin, de mon temple intérieur.

Au moment où j'écris ce poste, nous sommes au milieu de l'hiver et je réfléchis. Oui, je réfléchis, comme tout jardinier viendra prendre le temps de choisir où il plantera ses betteraves, l'amour, le travail, les radis, les joies, l'abondance. Je choisis minutieusement quels projets je vais mettre en place cette année, et par quels moyens je vais les semer. Où, quand et comment.

Je commence à préparer le terrain avec ce blog que je viens de créer, telle une jardinière viendrait préparer sa terre aux futures semences. Car j'ai envie de commencé mon année en vous parlant plus en détail de chacun de ces sabbats, et de poursuive ensuite tout au long de l'année !

Je ne sais pas tout !

J'ai beau avoir lu quantité de choses sur le sujet, expérimenté au quotidien les énergies cycliques, je ne sais pas tout. De mes rencontres, je sais aussi que d'une tradition à une autre, certaines choses ne seront pas vécues ni célébrées de la même manière. 

Et ce qui sera juste pour moi, ne le sera peut être pas pour vous. Serez-vous prête à danser nue sous la pleine lune de Mars ? Sacrifier un poulet et vous badigeonner de son sang pour attirer à vous l'abondance ? Moi...

Bisous

Cynthia, votre sorcière bien née, mais ... un peut fêlée !




49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Imbolc

コメント


bottom of page